Atelier Faire Savoir

Luce Aknin (en cours)

chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 02

chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 04

chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 09

chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 011

chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 010

chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 013

chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 014

chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 015

chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 02
chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 04
chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 09
chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 011
chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 010
chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 013
chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 014
chaire idis-projet-atelier-faire-savoir 015

contexte

Chaque année, 63% des entreprises d’artisanat ne trouvent pas de repreneur, et la difficulté à recruter à certains postes dans l’industrie n’est guère plus réjouissante. Or les formations qui mènent vers les métiers manuels restent dévalorisées et les apprentis y sont souvent orientés par défaut et sans expérience vécue de la matière.

projet

Le projet « atelier FAIRE SAVOIR », inauguré dans le Bassin Minier du Nord-Pas de Calais, propose une sensibilisation aux savoir-faire manuels et industriels d’une région, par la fabrication d’objets à usage collectif et la rencontre incarnée d’un métier. Le dispositif prend la forme d’un atelier hors les murs s’installant rapidement en fonction du lieu et du savoir-faire pour le week-end. Il est animé par des habitants possédant un savoir-faire avéré, et ouvert à tous.

Dans le cadre de la Chaire IDIS et de la région Grand Est, il s’agira de développer un nouveau dispositif grand public de découverte des savoir-faire manuels dans l’industrie, en s’appuyant sur les entreprises et structures de formation locales. Ce nouveau format permettra d’asseoir la méthodologie développée jusqu’alors, afin de répondre au mieux aux enjeux du territoire, mais aussi de tester un mode d’intervention plus léger directement sur un site déjà équipé. L’atelier programmé début mai associe des jeunes de l’Ecole de la 2ième chance et de la Mission Locale avec ceux déjà en formation au CFAI de St Dizier. Les objets produits par les binômes sont destinés à être implantés sur le quartier du Vertbois, dans le cadre du projet « Contrat de ville » porté par le CFAI. Cet atelier permettra ainsi à la fonderie GHM de promouvoir son métier, et au CFAI de valoriser ses formations.

Enfin, sont envisagées une évaluation qualitative de l’impact de ce type d’atelier sur les différents acteurs qui y auront contribué (formateurs, entreprises, publics), ainsi qu’une réflexion sur les types de représentations guidant la transmission du savoir-faire : croquis, dessins techniques, notes…
Ce dernier volet se fera en collaboration avec des chercheurs en sciences sociales et théorie du design.

calendrier

• octobre-décembre 2016 : Prise de contact & construction de l’écosystème d’acteurs / Identification des savoir-faire transverses régionaux / étude des actions régionales de sensibilisation aux métiers de l’industrie.
• décembre 2016 : Identification auprès d’un ou plusieurs groupe d’usager (à définir en fonction du scénario : scolaire, habitants..) des fonctions de l’objet à fabriquer.
• janvier-mars 2017 : Co-design et prototypage d’un objet et de son guide de fabrication avec un expert savoir-faire identifié en amont.
• avril-mai 2017 : Ateliers tests.
• 17 mai 2017 : Barbecue des voisins, une rencontre festive autour des objets produits. Dossier de presse
• mai- septembre 2017 : Etude de faisabilité du volet scénographique du projet / capitalisation, recherche & inscription dans la durée du dispositif, documentation de l’impact social de la démarche.
• septembre 2017 : Exposition du projet à la Paris Design Week et en région.