Cintrer le vivant

Leelou Guével Balbusquier & Chaire IDIS

chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 08

chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 05

chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 09

chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 06

chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 10

chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 07

chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 11

chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 08
chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 05
chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 09
chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 06
chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 10
chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 07
chaire idis-projet-Cintrer-le-vivant 11

Designer

Leelou Guével Balbusquier

projet

Olivier Assouly dans son livre « l’amateur, juger, participer et consommer » dit : « L’amateur est dans le faire, tout en se gardant une réflexibilité sur sa propre pratique. Il construit et affûte son goût dans la durée, l’amateur s’ouvre à des modes d’action et des possibilités d’existence inattendue. » Mon projet de diplôme de fin d’études est né d’une volonté de démontrer cette observation, que j’avais également faite lors de l’écriture de mon mémoire. Mon intention était de m’immerger dans un apprentissage complexe, pour générer de nouvelles réflexions et/ou formes. J’ai donc choisi une technique que je n’avais jamais pratiquée : le cintrage du bois. J’ai tout d’abord questionné et observé l’histoire de la courbe dans le milieu du bois. Toutes ces observations, je les ai retranscrites dans plusieurs volumes. C’est au travers de ce premier exercice d’observations et de récolte que j’ai pu préciser mes envies : celle du travail de la branche, du bois vert, de l’écorce et de ce qui fait appel au vernaculaire.

Influence du vivant
Aujourd’hui : en France, on observe une déperdition des savoirs faire, une pénurie de matière première, une difficulté de culture et d’entretien des forêts en raison des changements climatiques. D’un coût de plus en plus important du transport, de la transformation dans les milieux du BTP, et finissant par atteindre l’industrie du bois. Comme nous le montre l’histoire, l’emploi des branchages a été un moyen direct et simple de créer toutes sortes d’objets. Dans certains domaines et régions, des techniques se sont développées autour de l’utilisation de ce matériau. Cela permettait aux personnes de toujours être approvisionné en branchages, en bois de chauffages, bref d’une matière première solide et transformable. Aujourd’hui, l’utilisation d’une telle matière